Menu

À cette femme qui a le courage d’aimer un homme qui en aime une autre


Source : Unsplash

Pendant longtemps, je ne t’ai pas aimé. Comme ça, sans raison particulière, outre le fait que tu es entrée dans sa vie un p’tit peu trop vite. Pendant un moment, je n’ai pas compris comment tu faisais pour aimer et être aux côtés d’un homme qui lui, faisait tout pour prouver sa place auprès d’une autre femme. Tous les messages d’espoir, déclarations d’amour, attentions et petits présents qu’il m’a faits pendant une partie de l’année, pendant que toi, tu attendais patiemment qu’il ait suffisamment de peine et qu’il tente de m’oublier dans tes bras. 

Nous étions séparés physiquement depuis quelques mois, mais pas mentalement. Bien sûr, on s’aime encore. Peu importe de quoi sont faites nos âmes, la sienne et la mienne sont pareilles. Tu l’as vu, tu l’as su. Ce qui fait de toi une femme d’exception, c’est que tu es restée auprès de lui quand même. Quand je ne pouvais pas prendre soin de lui, toi, tu l’as fait. Tu mets un sourire sur son visage et un baume sur son cœur écorché. J’ai jalousé un moment ceci, me disant que c’était à moi de le faire, mais j’étais occupée à réparer mon p’tit cœur brisé, moi aussi.  

Chapeau à toi, qui a été capable de passer par-dessus ceci. Moi, je n’ai pas été capable. Du moins, je crois que j’ai essayé trop longtemps et que j’ai baissé les bras en choisissant un autre combat. Quand tu es entrée dans sa vie, j’ai immédiatement commencé à quitter la sienne. Nous voyions bien que tu attendais ce moment, même si tu continues de dire que c’est arrivé sans crier gare. Tu savais qu’être là, à ses côtés, pendant les moments difficiles allait vous rapprocher, tu savais qu’au moment où il allait tenter de m’oublier, tu allais être l’heureuse élue. D’un côté, je trouve ça admirable, car cela veut dire que tu dois l’aimer d’une force incroyable, en tout cas j’imagine. Tu la voulais ta chance, si on peut le dire comme ça.

Je ne te déteste plus, je te remercie plutôt de prendre soin de lui. De le rendre heureux. Tu es une femme courageuse et je souhaite que vous viviez une vraie histoire d’amour : pas celle qui commence dans les châteaux, mais celle qui commence dans les yeux de ceux qui y croient encore un p’tit peu. 

Pour ma part, il est temps que je commence mon histoire d’amour, avec mon homme courageux d’aimer une femme qui en aimera également un autre pour le restant de ses jours.

Par Sabrina Savoie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre