Menu

À bord de mon radeau – Par Emilie Anctil

coucher soleil mer
Source: Pixabay

Je suis partiale

Quand on m’parle de toi

Complètement vulnérable

Quand il s’agit de toi

 

Quand t’es dans les parages

C’est sûr que j’vois pas l’orage

J’ai la tête qui tourne

Et le cœur qui s’allume

 

J’tomberais amoureuse de ta folie par millier

Avant de voir le début d’un défaut venir s’immiscer dans ta beauté

 

Tu m’ferais virer l’entièreté de la terre à l’envers

Pour trouver chacune des pièces de ton puzzle extraordinaire

De la terre jusqu’en enfer en passant par l’atmosphère

Et au-delà de toutes frontières

Jamais je ne saurais laisser derrière moi dans la misère

Le restant de ton tableau incomplet perdu dans la noirceur de l’univers

 

Mais des fois, ça n’a vraiment aucun sens

Certains jours, l’absence ne devrait pas rester sous silence

Le genre de journée où un meilleur ami

Devrait à tout prix donner signe de vie…

 

Il y a ces jours où c’est déchirant

De ne pouvoir te voir qu’à travers une caméra

Ton sourire, ta voix et ta guitare, ça m’fait tant de bien comme moment

Mais parfois, il fait quand même encore tellement froid

Sans toi près de moi, de l’autre bord de notre océan

 

Ça devient quelquefois difficile pour mon petit cœur oublié

De résister et de ne pas se sentir abandonné

Autant que de ne pas laisser ma tête douter

Que l’imagination de mes propres pensées

Soit simplement en train de déformer ta réalité

 

Car quand tu m’chantes quelque chose dans le genre :

« Quand ce sera mon tour, j’veux m’éteindre sous le soleil d’ma ville natale du Nord »

Alors que quelques pas auparavant dans la quiétude

Tu racontais l’histoire d’un cowboy qui avec certitude

Marche une longue route pour trouver son sud

J’deviens tellement mêlée à travers nos métaphores

Que j’croirais pu comprendre la direction et le sens de tes accords

Surtout quand le plus beau de tes clins d’œil pour me faire croire

Est rendu caché quelque part dans l’fond du décor

Je n’saurais alors que chercher à me rassurer dans les allées et venues de tes regards

 

Mais puisque j’nous ressens tellement fort

Dans chacun des atomes de mon corps

Tu l’sais qu’au fond d’mon âme

J’garderai moi aussi naturellement la foi

Seulement, c’est vrai que parfois, faut solidement que j’rame

Pour ramener mon radeau dans mon axe jusqu’à toi

 

Alors dans ta recherche pour trouver la paix intérieure 

Fais-moi rire encore et toujours

Avec humour et tout ton amour

Car tu restes mon seul vainqueur

Il n’y a personne d’autre dans mon cœur

Avec qui je veux vivre ma vie en couleur

 

Tu m’fais sourire même dans nos jours les plus froids

Tu m’fais vibrer même quand tu n’es pas auprès de moi

Mon cœur t’aime, ne le laisse pas se dessécher de toi

 

J’veux les vivre, nos meilleurs jours

Pour te démontrer à quel point je t’aime, mon amour

Que tu sois là le matin pour me dire bonjour

Dans mon quotidien pour mettre les chicken wings au four

 

Deux ans et demi de parcours

Pour que toi et moi on accepte enfin cet amour

J’ai trouvé mon ici… 

Et mon ici c’est toi, mon meilleur ami

 

J’désire le grand jour, celui de notre retour

Qu’ensemble on fasse le tour

De la plus belle et grande des cours

Celle qui a fait fleurir depuis si longtemps tout notre amour

 

Viens me retrouver pour danser

On va commencer par s’enlacer

Pis après on va pouvoir parler

S’regarder pour ne plus jamais arrêter

 

Wilson, je t’attendrais toute ma vie à bord de mon radeau

Parce que le Sud sera jamais aussi beau

Si toi t’es pas là

Pour le partager avec moi

 

La nuit, j’veux pas juste pouvoir te rêver

J’veux pouvoir te toucher et t’embrasser

Et le jour, je voudrais enfin pouvoir délaisser

Le souvenir de toutes les journées qu’on a laissé filer

Celles où après ces dernières années

Je t’aurai moi aussi finalement tant espéré

Ces douces années traversées dans l’adversité

Sans jamais l’un ou l’autre cesser de s’aimer

 

Et si cette fois

Toi et moi

On se mettait enfin du même bord

Pour tirer dans l’réel notre p’tite histoire

Ensemble, on pourrait toujours avoir tort

Main dans la main, on deviendrait plus forts

Tout ce temps à y croire tous les deux encore

Nous prouve combien notre amour est rare

Ça serait tellement important alors

D’y faire attention comme à un vrai trésor

 

Au nord

Il y a le passé et ses histoires

Mais au sud

Le bonheur dans sa solitude

N’attends que toi et moi

Pour s’installer et faire sa loi

 

Tu es et resteras dans mon cœur

Pour le restant de ma vie

Mon meilleur ami

Fais de moi ta Ferrari

Je veux être ta meilleure amie

Mais j’espère aussi

Bien plus encore

À nos meilleures heures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre