Menu

Sclérosée par le temps


Source

Arrêter l’horloge. Figer les aiguilles.

Parce qu’ici et maintenant, je voudrais m’effacer, m’évaporer. Parce qu’ici et maintenant, je voudrais ne plus exister.

Je vous en conjure, laissez-moi dormir. Laissez-moi quitter pour une durée indéterminée. Mes licornes m’ont délaissée depuis bien trop longtemps, je dois les reconquérir.

Parce qu’ici et maintenant, je voudrais pouvoir tout arrêter, recommencer à rêver. Pouvoir imaginer que tout va bien aller et retrouver mes jolies licornes. Elles ont été chassées par cette société dans laquelle le temps est capitaine.

Horloge réglée à haute vitesse; le temps disparaît en un clignement de yeux telle une étoile filante.

Le temps a sclérosé mon âme, elle s’est figée. Elle refuse de s’adapter et d’évoluer dans un monde où nous sommes bousculés par de petites aiguilles en constants mouvements circulaires. Courir sans cesse, ce n’est pas vivre.

Voilà pourquoi, ici et maintenant, je ne veux plus être. Je veux une pause pour reprendre mon souffle. Je veux me réarmer. Je veux avoir la capacité d’affronter la vie et toutes ses cochonneries. Je veux me départir de cette étrange pression sur mon torse qui m’empêche d’inspirer à pleine capacité. Ce poids immense sur mes épaules causé par le temps qui avance à une vitesse insoutenable.

Mon âme a desséché dans le temps. Elle s’est fossilisée sous la coercition du temps.

Je veux un moment de répit. Permettez-moi d’appuyer sur pause pour pouvoir mieux faire « play ». Permettez-moi de m’enfuir pour mieux revenir… Mes blessures n’arrivent plus à cicatriser, elles ne font que s’empiler, s’infecter. Permettez-moi de partir pour mieux guérir. Je veux pouvoir ralentir sans culpabiliser. Je dois écouter mon âme, lui permettre de se reposer. Je dois prendre le temps d’accoster.

Freiner le cadran et apprécier.

Parce que l’ici et maintenant n’existe plus. Parce que c’est tantôt et demain, la semaine prochaine, le mois prochain. Parce que l’ici et maintenant n’est plus un automatisme dans nos modes de vie actuels. Parce que l’ici et maintenant, nous devons l’aimer, le faire exister. À quoi bon vivre pour les jours à venir si l’on n’arrive pas à vivre le moment présent? Parce que l’ici et maintenant est une certitude alors que le tantôt et demain pourrait ne pas voir le jour.

Voilà pourquoi, ici et maintenant, je m’autorise une pause. Parce qu’ici et maintenant, je me donne le droit de diminuer l’importance du tantôt et du demain. Parce qu’avec cette pause, je me donne le droit de prioriser l’ici et maintenant. Je vais chercher le droit de profiter pleinement du moment présent.

Mon âme a réquisitionné un arrêt de jeu, un temps mort.

Parce qu’ici et maintenant, je pars retrouver mes licornes, et croyez-moi, je les ramènerai. Je ferai en sorte qu’elles désirent cohabiter. Je ferai en sorte qu’elles veulent gambader à mes côtés dans mon monde d’ici et maintenant.

C’est l’âme délivrée que je veux me réveiller.

Faire « play » et vivre le moment présent.

Par Frédérique Chevanel-Deschênes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre