Menu

J’te pardonne, je t’aime – Par Marianne Houde

couple mains tournesol
Source

Ça a l’air que la liste des ingrédients est longue pour réussir ta recette d’amour.

C’qui donne une touche magique, c’est l’pardon.

Ça, tu peux en trouver dans une épicerie près d’chez vous. Tu vas voir, juste à côté des boîtes Eggo devant lesquelles tu devras résister.

L’égo.

C’est dur d’le garder au froid, tempéré, quand l’Mexique t’est pogné dans l’corps.

Ça brûle dans ta poitrine. T’as envie d’bûcher sur la personne que t’aimes, rajouter de l’huile par-dessus la sienne…pis c’pas pour vous faire des massages!

Inévitablement, quand deux personnes s’aiment, y’a des conflits.

On s’fait d’la peine, on voit pu rose. Au contraire, on voit pu rien tellement on braille.

Y’a un truc qui t’a blessé, et c’pas un plaster des Flintstones qui va arranger ça.

Ta moitié s’est excusée, sincèrement?

Tu peux toujours garder l’nez dans ta merde, mais sache que c’pas avec c’t’odeur-là que tu demandais à ta blonde d’asperger ton oreiller.

Pardonne.

Va par en avant, d’instinct. Si tu pardonnes comme il faut, t’auras même jamais besoin d’boussole. Tu perdras pas la carte.

Pourquoi? Parce que tu dois t’sentir bien. C’t’un pardon sain, assumé.

L’égo va rester sur sa tablette, gelé au frette.

Faut même pas que t’ailles envie d’en sortir des p’tits plats pour servir à l’autre quand tu vas t’sentir faible.

C’pas bon. C’pas mangeable.

Le pardon, lui, il va te libérer les nœuds dans l’ventre.

Essaie-le. Mets-le dans ta recette.

Pis si tu l’trouves pas, y’a quelqu’un à l’épicerie qui va t’aider à mettre la main dessus. Gêne-toi pas de demander c’est par où!

Aimez-vous. Pardonnez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre