Menu

Les fameux échecs

crédits: Pixabay

Tu sais, celui qui te rentre dedans et qui te fait mal jusqu’au fond de ton âme?

Celui qui te fait douter de tes propres capacités, qui te fait reculer et penser que tu n’es pas à la hauteur?

Qui te donne l’envie de tout abandonner et de repenser à tes plans?

Tu sais, l’échec que tu n’oses pas dire, car ton orgueil a été touché solidement?

Tu as peur du jugement dans le regard de ton entourage, peur de leurs murmures derrière ton dos.

Tu restes forte, te dis que ce n’est pas si grave alors qu’en dedans de toi, tu as le goût de crier que c’est tellement « INJUSTE !!! » !!!

Que d’autres réussissent tout en ne claquant que des doigts, alors que toi tu te bats pour arriver à une mauvaise nouvelle…

Qu’à chaque fois que tu arrives à un échec, ce sentiment d’impuissance et d’infériorité s’empare encore de toi.

Malheureusement, les échecs sont parties courantes de la vie. Même s’ils font mal, on doit en vivre… Ce que je ne comprends pas, c’est que certaines personnes doivent en vivre beaucoup et d’autres, juste quelques-uns.

Malheureusement, je crois que je n’aurais jamais ma réponse, car la vie est faite ainsi.

Je parle en connaissance de cause, car je suis la fille qui empile les échecs, qui en collectionne même.

Celle qu’on se dit toujours: « Mon Dieu, ça pas d’allure, y doit y avoir quelque chose! », alors que c’est juste qu’elle est énormément malchanceuse.

Malgré tout, je me rassure en voyant les gens influents qui ont réussi malgré les échecs qu’ils ont vécus…

Steve jobs, cofondateur d’Apple, a été viré de sa propre compagnie pour enfin créer, 10 ans plus tard, l’entreprise estimé à 700 milliards de dollars.

Avant d’accomplir une carrière majestueuse, Steven Spielberg s’était fait rejeter sa candidature à trois reprises.

Il y a plusieurs histoires comme celles-ci qui nous font dire que tout le monde doit passer par des malheurs pour ainsi connaître la gloire.

Et je me dis qu’à chaque échec, tu te rapproches davantage de ton rêve.

N’abandonne jamais, peu importe le temps que cela va te prendre, tu es tout près du but, ne lâche pas avant d’arriver à la ligne d’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre