Menu

Ménage de printemps (émotionnel)

serpillière
Source: Unsplash

L’heure du ménage de printemps a sonné, et qui dit ménage de printemps dit : on vide les tiroirs, on trie, on se débarrasse des objets, des vêtements, des choses qui ne nous servent plus. Et si, cette fois, on ne faisait pas seulement le ménage de nos tiroirs, mais aussi celui de notre bagage émotionnel ? Parce je crois qu’il est important de se débarrasser de ce qui nous pourrit la vie, nous tire vers le bas et nous rend malheureux afin de s’épanouir, d’être plus libre et équilibré. L’important, c’est de garder ce qui est essentiel à nos yeux, ce qui correspond à nos valeurs, ce qui nous inspire et qui nous rend réellement heureux. Comment on fait ça, un ménage mental ? En creusant à l’intérieur de nous dans des régions plus sombres, pour laisser la noirceur sortir afin de laisser filtrer la lumière. Ce n’est pas facile, mais c’est une étape nécessaire dans le processus. Il faut parfois couper les ponts avec certaines personnes pour panser certaines blessures. Il faut s’interroger sur ce qu’on projette dans le monde et ce qu’on souhaite réellement devenir, être. Il faut faire taire l’ego et se débarrasser de nos pensées limitantes. Plus facile à dire qu’à faire, mais voici des petites astuces pour travailler votre mental.

  • Remplacer les pensées négatives par deux affirmations positives ;
  • Reconnaître ses émotions, mais ne pas les laisser prendre toute la place dans son esprit ;
  • Être patient envers soi-même, ce n’est pas du jour au lendemain que le ménage est complété ;
  • Ne pas se définir par ses pensées/états d’âme ;
  • S’aimer et être son‧sa meilleur‧e allié‧e (ne pas travailler contre soi-même, mais bien avec soi-même) ;
  • Reconnaître sa valeur ;
  • Instaurer des habitudes saines qui font du bien (lecture, journaling, etc.).

La clé de la réussite, pour arriver à améliorer son mindset, c’est la pratique. « Practice makes perfect. » Bon, ok, c’est impossible d’atteindre la perfection, on est des humains sensibles, qui vivent des évènements complexes qui engendrent un tas d’émotions, mais c’est en intégrant la pensée positive, en étant son‧sa propre allié‧e, en se donnant la chance de s’améliorer et d’être qui on est que les changements s’opèrent et qu’on peut se détacher doucement de ce qu’on traîne de négatif. Le ménage du printemps émotionnel, ce n’est pas une activité qu’on fait en un après-midi et hop, c’est terminé, on est libéré de tout ce qui n’est plus bon pour nous. C’est un travail qui s’échelonne sur plusieurs jours, semaines, mois, années. Il n’y a pas de date butoir, vous y allez à votre rythme, pour vous. Cependant, je pense qu’il est bon de se prendre en main et de se donner le go pour démarrer ce grand nettoyage émotionnel : en se débarrassant du négatif, on laisse plus de place pour le positif, on attire de bonnes personnes, on attire l’abondance, on est plus souriant, heureux et on est davantage dans le moment présent. Voici une liste de podcasts qui m’ont aidée à me débarrasser de certaines croyances que j’avais, à comprendre certaines émotions, à lâcher prise, à faire plus de place dans mon esprit.

Voici une liste d’exercices propices pour faire du désencombrement mental.

  • Faire une liste de toutes les choses qu’on a à faire, qu’on a en tête et qui nous causent du stress ou une certaine pression, par exemple : payer nos impôts, prendre un rendez-vous chez le dentiste, faire l’épicerie, trouver un logement, etc.

Le fait de les écrire sur papier enlève un poids dans votre esprit. Ensuite, vous pourriez prendre un marqueur de couleur et cocher les points sur votre liste, et vous observeriez une progression de ce qui vous reste et de ce que vous avez déjà accompli.

  • Définir quels sont vos valeurs, vos aspirations, vos rêves, etc. Trouvez ensuite des méthodes ludiques et concrètes afin de les réaliser et d’être en harmonie avec ceux-ci.
  • Faire du ménage physique. Aussi subtil que cela puisse paraître, le désencombrement matériel aide beaucoup le mental aussi. Ça permet de se détacher des objets inutiles et de garder seulement les choses qui sont réellement importantes pour soi et qui nous apportent de la joie.
  • Consulter une ressource en santé mentale afin de vous aider dans votre cheminement. Il n’y a aucune honte à y avoir : au contraire, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que le ménage de votre mental se fasse de manière douce et que vous soyez bien outillé‧e par la suite, afin de le garder bien rangé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre