Menu

Chacun son métier : ode aux professionnel·le·s compétent·e·s – Par Mylaine Lemay

femme massage
Source: Pixabay

Je suis une assez grande fan de l’adage « Chacun son métier, et les cochons seront bien gardés » (je crois que l’adage original concernait les vaches, mais personnellement, je préfère les cochons). J’aime m’entourer de professionnel·le·s compétent·e·s, et la plupart du temps, personne, que ce soit d’autres professionnel·le·s de la santé ou simplement des proches, n’essaie d’empiéter sur leur domaine d’expertise. Je dis « la plupart du temps », parce qu’en ce qui concerne la nutrition et l’activité physique, ce n’est pas toujours gagné.

Je me souviens encore de cette fois où j’ai demandé l’avis de ma nutritionniste sur un conseil qu’un autre professionnel de la santé m’avait donné. Elle avait inspiré profondément avant de me répondre. Sa réponse commençait par « T’sais, si tout le monde se contentait d’intervenir dans son propre champ d’expertise… »

Je me souviens aussi de cette fois où j’avais rendez-vous avec mon entraîneuse privée, qui est kinésiologue (et maintenant physiothérapeute). Pendant notre entraînement, elle s’est mise à fixer une jeune fille qui s’entraînait à côté : « Ça a pas de bon sens… Elle va se défaire le dos. Je peux pas la laisser faire ça, attends-moi deux minutes. » Elle est allée voir la jeune fille, elle lui a suggéré d’autres exercices qui travaillent exactement les mêmes muscles, mais de façon sécuritaire. La jeune fille a recommencé le mouvement problématique dès que mon entraîneuse est partie. Elle m’a expliqué que ce type d’exercice était très en vogue sur YouTube, où des pseudo-coachs, sans formation adéquate, suggéraient des exercices spectaculaires, mais périlleux et surtout, pas du tout nécessaires pour être fit.

Probablement parce que tout le monde mange et que tout le monde bouge, tout le monde se sent qualifié pour donner des conseils dans des domaines où on possède, finalement, assez peu de compétences. Ces conseils proviennent de gens bien intentionnés (… ou de gens qui ont quelque chose à vendre), et je m’inclus dans le lot ; j’ai certainement déjà prodigué des conseils plus ou moins sollicités à des gens que je voulais aider. Malheureusement, donner des conseils dans le domaine de la santé quand on ne possède pas toutes les compétences nécessaires pour le faire, ce n’est pas toujours sans conséquence.

Le domaine de la santé est vaste et il existe des professionnel·le·s qui se spécialisent dans toutes sortes de domaines : nutrition, kinésiologie, chiropratique, podiatrie, physiothérapie, ergothérapie… Ces personnes ont étudié de longues années, leur pratique est souvent encadrée par un ordre professionnel qui s’assure de leur compétence, leurs honoraires sont généralement couverts par nos assurances et sinon, on peut ajouter leurs reçus à notre rapport d’impôt. Et devine quoi ? Ces professionnel·le·s attendent juste ça, qu’on fasse appel à eux pour nous aider. Ils et elles prendront en considération tous les paramètres qui s’appliquent à notre situation et ils et elles pourront nous donner les conseils appropriés.

Bien sûr, on peut toujours suggérer à une amie de boire un smoothie le matin plutôt que d’attendre au dîner pour manger quelque chose. On peut souligner à un amoureux que c’est peut-être pas la meilleure idée au monde de boire neuf cafés par jour. On peut aussi faire remarquer à notre frère qu’il va finir par se scrapper le dos s’il continue à forcer en innocent. Mais si notre conseil commence à ressembler à un plan d’intervention, le meilleur conseil qu’on peut donner, c’est une référence vers un·e professionnel·le compétent·e qui se fera un plaisir d’aider la personne qu’on aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre