Menu

Le moment où tu te reconnais dans tes élèves


Source : Unsplash

Tu te reconnais dans certains de tes élèves : ceux qui ne font pas beaucoup de bruit, les silencieux assis à leur bureau, ceux qui semblent être dans leur bulle. Dans ton cœur, tu le sais très bien que sous leur silence se cache une histoire, une histoire qui mérite d’être écoutée, mais qui, avec l’habitude, s’est tue. L’habitude de laisser la place à ceux et celles qui n’éprouvent aucune difficulté à raconter la leur. Tes élèves plus silencieux sont souvent ceux qui ont dû faire face à un parcours scolaire peu agréable. Ne demandant pas d’attention, ils se sont fait oublier. À certains moments, ils ont manqué d’encadrement, d’encouragement, de soutien, de confiance en eux-mêmes et en leurs capacités, ils ont perdu goût aux études. Ils ne le savent pas encore, mais avec toi comme enseignante, leur vision négative de l’école risque de laisser place à une vision plus positive.

Toi, tu es cette enseignante de français à l’éducation des adultes, celle qui pratique dans ce domaine depuis neuf ans. Celle qui est passionnée par son métier, par le fait de transmettre son savoir aux élèves. Tu es cette enseignante qui donne chaque jour son 200% pour leur réussite, celle qui croit en eux parfois plus fort  qu’eux  peuvent y croire. Tu es cette femme forte, sensible, aimante, emphatique, persévérante, mais surtout déterminée. 

Tes élèves, tu les comprends; ton bagage personnel en est pour quelque chose. Pour avoir du bagage, tu en as! En tes élèves, tu te revois, toi la petite Béatrice, la jeune rêveuse. Depuis toute petite tu souhaitais enseigner, toi tu y croyais à ton métier de rêve, mais les autres autour n’y croyaient pas. La tête pleine de détermination, mais un milieu familial non favorable à ta réussite académique, tu as dû goûter aux échecs scolaires, ce qui a mené à ton admission en classe d’adaptation scolaire.

Avec ton métier de rêve en tête et cette phrase transmise par l’une de tes enseignantes : « Je te vois en moi avec toute cette détermination que tu as », tu as continué de persévérer dans tes études. Ton cheminement a fait en sorte que tu as dû passer par l’éducation aux adultes pour terminer tes acquis. Certaines personnes ont tenté d’influencer ton choix de carrière vu le défi académique qu’il présentait, mais tu ne voulais rien entendre.

Toi, tu allais devenir enseignante et ce choix n’était pas négociable!

Ta détermination et ta force de caractère t’ont aidé dans ton parcours scolaire, si bien qu’un jour tu es enfin devenue ce dont tu as toujours rêvé d’être : une enseignante!

Quand tu te remémores ton cheminement, tu as une fierté qui monte en toi. Malgré ton parcours atypique, tu ne changerais pas grand-chose à ton histoire, car cela fait de toi la personne que tu es. Le seul aspect que tu aimerais changer si tu pouvais revenir dans le temps serait de ne pas avoir peur du jugement et de dire ouvertement  devant ta classe à l’université que tu as passé par l’adaptation scolaire, en réponse à un commentaire de l’enseignant  « personne ici n’est passé par l’adaptation scolaire » .

Aujourd’hui, tu répondrais avec fierté à cette affirmation qu’ il n’y a rien de gênant dans ton parcours : ce dernier prouve que lorsqu’on veut, on peut!

par Mélissa Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre