Menu

Bouger sans être sportif

femme course
Source: Burst

Je n’ai jamais été vue comme une personne sportive. Enfant, j’ai fait partie d’une équipe de kinball et j’aimais beaucoup bouger, mais dès l’âge de 13 ans, le regard des autres était devenu plus fort que mon envie de bouger parce que je n’étais pas performante en sport, tant à cause de ma forme en général qu’à cause de ma basse vision qui faisait que je perdais certains détails du jeu. Par exemple, quand on jouait au badminton, quand je voyais le moineau (et ce, même si on adaptait le jeu en me permettant de jouer avec un moineau plus gros et de couleur flash), ce dernier se retrouvait plus souvent sur mon nez que contre ma raquette. Les autres jeunes riaient de mes adaptations, de mes manières et de mes mauvaises performances. Ça me décourageait et j’ai fini par mettre de côté le sport…

Par contre, de fil en aiguille, j’ai fini par me remettre à bouger dans des centres d’exercice dans ma vingtaine, non pas pour devenir « madame muscle » ou pour avoir le corps d’une star retouchée dans un magazine, mais pour moi, pour mon bien-être, pour ma santé cardiaque et mentale. C’est donc de ça qu’il sera question. Oui, de manger en pleine conscience comme je l’évoquais dans cet article, mais aussi de bouger, en conséquence pour, oui, moins gagner de poids, mais surtout pour se sentir bien dans sa peau.

C’est fatigant, le sport ?

J’ai longtemps eu la fausse croyance que bouger était épuisant. Toutefois, tout ce qui n’est pas pratiqué souvent peut devenir difficile, comme chanter, par exemple. En fait, ce qui est fatigant dans le sport, dans l’activité physique, c’est d’essayer de ressembler à un idéal. Quand tu fais du sport ou que tu bouges à ton rythme, en tentant toujours de dépasser tes résultats précédents À TOI et non ceux d’un athlète de haut niveau (si tu n’es pas rendu à ce stade), c’est autre chose. Le fait est de bouger au moins une trentaine de minutes par jour AU MOINS trois jours par semaine. Je vous jure, même la plus petite des marches pour admirer le décor apporte au corps un apaisement du mental, une augmentation du flux sanguin et une vivacité d’esprit plus grande. Oui, il se pourrait que si tu te mets au jogging, par exemple, et que c’est dans les premières fois que tu l’essaies, tu sentes une fatigue physique, voire de l’acide lactique dans tes muscles le lendemain, mais la fatigue mentale sera, à coup sûr, paralysée. Donc, si tu as un souci, prends le temps de marcher un peu, d’aller faire de la raquette, de la marche rapide ou du jogging, de te mettre au yoga avec un coach (en ligne) ou de t’inscrire à un groupe d’un gym sur le Net (en attendant qu’ils rouvrent, évidemment). Aucune excuse pour ne pas bouger. Le corps est fait pour se mouvoir ! C’est l’homme moderne qui a inventé une société où la tête bouge plus que le corps…

J’ai souvent eu l’impression que le sport était pour l’élite.

La performance peut venir avec le temps. Regardez tous ces sportifs dont le sport (et donc l’entraînement) est le métier. Si la performance est quelque chose d’important pour toi afin de ne pas épuiser ton corps, donne-toi de petits objectifs à ta mesure et, comme je le disais dans le précédent paragraphe, essaie de battre ton propre fantôme (tes records) avant de battre ceux d’un ami ou d’un membre de ta famille qui n’a pas la même shape, le même passé, le même entraînement, la même santé que toi. Faire du sport, c’est une des façons de socialiser tout en bougeant ou de s’amuser tout en bougeant. Il faut essayer de ne pas se prendre trop au sérieux, comme quand j’étais au secondaire et que le regard des autres ou mes piètres performances me désespéraient.

Je vous donne ces conseils, mais au secondaire, j’étais la première à stresser à mort avant un sport d’équipe ou un examen comme le Léger-Navette (qui, en passant, pour ceux qui ne connaissent pas, n’est pas léger du tout…). Constat : le sport que vous avez envie de pratiquer, que ce soit la marche ou la marche rapide, le badminton, la danse, le yoga, le hockey, etc., doit correspondre à vos goûts et aux aptitudes que vous avez envie de développer. Il est certain qu’en ces temps de COVID-19, la définition de pratiquer du sport en groupe a été ébranlée, mais il y a toujours un moyen de bouger… Il en va de notre santé, je pense bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre