Menu

J’t’aime, mais j’ai de l’orgueil

couple ombre mur
Source

Y’a autant d’façons d’aimer qu’il y a de saisons de Top Modèles.

Et y’a ceux qui aiment avec une trop grande dose d’orgueil.

L’orgueil.

C’t’un peu comme être une cenne noire en 2021. Ça sert à rien.

C’est dangereux d’être orgueilleux.se. C’est d’passer sur la rouge même quand ton.ta partenaire te dit « stop ».

Tu vois rien arriver et BOUM, la rupture te rentre dedans. Par la gauche. Sur le cœur.

Pendant que l’autre essaie d’te lancer des fleurs, toi, tout c’que tu lances, c’est des insultes.

Ça coûte pas cher de balance parce que les mots qui sortent de la bouche orgueilleuse ne sont jamais pesés.

T’as beau tourner ta langue, ça ne l’étourdie jamais.

Le pire c’est que tu l’sens, en dedans, que t’aimes ton/ta partenaire. Mais t’aimes mal.

Fait’que tu lui dis d’partir si il.elle n’est pas content.e, tu l’invites à aller coucher ailleurs si ça lui convient pas, tu joues la carte de l’indifférence c’qui t’amène à avoir l’air d’un.e trou d’cul pour te ramasser solitaire.

L’orgueil peut te tirer vers le fond à l’infini.

Tu peux nourrir ce sentiment-là aussi longtemps qu’une mouette dans un parking de McDo.

Y’a juste toi qui peut contrôler ton envie d’mordre. César peut rien faire pour toi.

Tu fais du mal. Et à toi, et à ton amour.

Tu parles, trop, sur le coup de l’émotion. Et là…tu perds ta moitié. C’est le coût de l’émotion.

L’orgueil est le pire ennemi du couple, même si t’es convaincu.e que c’est l’beau gosse qui lui a fait des avances au boulot.

Reste vulnérable. Empoisonne-toi pas d’un verre d’orgueil.

Je sais que c’pas tout l’temps facile de ravaler ses mots. J’suis même pas capable d’avaler une Advil…

Parle avec l’autre. Dis-le, si t’as peur.

C’est si bon d’être bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre