Menu

Maman, merci!

crédits: unsplash

Maman,

Dimanche c’était la fête des mères. Cette journée où tous les gens clament à quel point c’est eux qui ont la meilleure mère du monde. Cette année, puisque tu le sais déjà que tu es la meilleure (je te le dis souvent), j’ai envie de te dire merci.

Merci de m’avoir prêté ton corps comme maison pendant 9 mois et tes bras depuis toutes ces années. Tu m’as fabriqué un petit cœur et tu t’es assurée qu’il soit rempli d’amour avant de me laisser explorer ce monde qui peut parfois nous donner l’impression d’être si seul. En retour, j’ai laissé des marques de mon passage sur ton corps et j’espère qu’elles te rappellent tout l’amour que tu m’as transmis. Aujourd’hui, je te la retourne.

Merci de m’avoir appris tant de choses. De mes premiers pas en passant par le fait que je n’ai besoin de personne pour m’épanouir, chacune de ces choses me sont utiles et résonnent en moi chaque jour de ma vie. Sans ça, je ne serais pas la personne que je suis.

Merci pour ta patience légendaire même si, des fois,  je ne la méritais pas. Merci pour ta délicatesse, ton indulgence, ton écoute attentive et tes mots réconfortants. Merci de croire en moi, même quand je ne suis pas capable de le faire moi-même. Merci de me montrer ma valeur et de me rappeler constamment que lorsqu’on veut, on peut.

Merci de m’encourager dans tout ce que je fais, même si, des fois, tu le sais d’avance que ce n’est probablement pas l’idée du siècle. Chaque fois, tu me laisses faire mes expériences, tout en étant jamais bien loin derrière moi pour me ramasser si je me plante. Merci d’être fière de moi. Tout le temps. Merci de me le dire et de me le démontrer. Si tu savais à quel point cette reconnaissance m’aide à poursuivre mon chemin. Grâce à toi, je sais que,peu importe ce que je fais, quelqu’un sera fier et m’aimera quand même et ça, c’est la chose la plus rassurante.

Merci d’être toujours là. Dans les moments de joie, de tristesse, de déprime, de colère, d’angoisse, de questionnements extrêmes, d’incompréhension et de tout ce qu’un être humain peut ressentir. J’ai toujours quelqu’un vers qui me tourner si j’ai besoin.

T’avoir comme maman, c’est la plus belle chose qui pouvait m’arriver. Un jour, quand je serai maman à mon tour, j’espère de tout mon cœur te ressembler, même si je sais que jamais je ne t’arriverai à la cheville. Tu es incroyable. Je t’aime gros comme le ciel, la Terre, la lune, l’Univers, le monde entier, comme ça se peut pas.

Bonne fête maman xx

Par Sydney Guillemette

Révisé par Amélie Carrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2022. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre