Menu

Découvrir la cuisine asiatique

Source : pixabay

À partir du moment où l’on a commandé le menu pour quatre à ce restaurant thaï, j’ai développé une passion pour les mets asiatiques. J’ai ainsi voulu reproduire ce genre de repas chez moi, mais je ne savais par où commencer. Mon amie, qui a travaillé dans de nombreux restaurants et dont le père est un chef vietnamien, m’a aidée à naviguer dans cet océan de saveurs. Je vous fais part de ses conseils, de ses musts, et de mes découvertes.

 

Les aliments de bases

Ce n’est un secret pour personne, en Asie, on mange du riz. Donc si vous voulez commencer à cuisiner la nourriture asiatique, il faut vous procurer du riz sous toutes ses formes : des nouilles de riz, des vermicelles de riz et des feuilles de riz pour les fameux rouleaux de printemps. Les nouilles udon sont aussi un grand classique pour ajouter de la texture à vos sautés et à vos soupes.

 

Sauces à avoir

La culture asiatique regorge de saveurs de par ses nombreuses sauces. En effet, dans la plupart des sautés, des grillades, on y mélange une quantité d’huiles et de sauces. Cela peut sembler beaucoup, mais voici les bases à se procurer pour pouvoir gouter l’Asie : la sauce de poisson, la sauce aux huitres, le vinaigre de riz, l’ail, la sauce hoisin, la sauce soya, la sriracha et la pâte pour Tom Yum.

 

Plats à cuisiner

Pour s’initier à la cuisine asiatique, quelques plats sont plus faciles à réaliser que d’autres.

  1. Les rouleaux de printemps : suffit d’y mettre des crevettes ou des filets de porc ou de poulet avec des vermicelles et la garniture de votre choix : avocats, mangue, tomates, carottes, épinards, concombres, poivrons. Important de couper les légumes en de fines lanières. Le goût sera dans la sauce : j’adore mettre de la sauce hoisin pour un gout plus sucré. Pour les plus conservateurs, il existe toujours la sauce aux arachides.
  2. Les sautés de légumes : prendre des légumes de votre choix : bock choys, poivrons, carottes, brocolis, les mélanger dans un wok avec des nouilles asiatiques et un bon petit mélange de sauce aux huitres, hoisin, ou de sauce soya et le tour est joué ! Comme on m’a déjà dit : « un sauté, c’est un melting pot de tout ce qui reste dans ton frigo ! »
  3. Les soupes asiatiques : le secret se trouve dans le bouillon. Suffit d’avoir des nouilles de notre choix (nouille udon, vermicelles de riz), des crevettes, du tofu ou des boulettes de viande, des oignons verts, des champignons et du bock choy et de trouver sa combinaison parfaite pour le bouillon. J’aime bien le mélange sauce soya, sauce aux huitres, bouillon de poulet.

 

Pour ceux qui veulent s’initier à ce genre de cuisine, Geneviève O’Gleman a de bonnes recettes de sautés et de soupes asiatiques sur son site. Pour les plus expérimentés, ces sites internet sauront vous combler :

https://twokooksinthekitchen.com

https://thewoksoflife.com

Sur ce, bonne cuisine !

Par Marie-Andrée Labonté-Dupuis

Révisé par Mona Saint-Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre