Menu

Pardonne-moi

crédits: Pixabay

Pardonne-moi d’avoir été blessée, pardonne-moi de ne pas te faire confiance aveuglément.

Pardonne-moi d’avoir peur de serrer ta main, de ne pas faire les premiers pas.

Pardonne-moi de vouloir protéger mon cœur et d’écouter ma tête avant lui.

Il m’a souvent joué des tours dans le passé malheureusement.

Je suis désolée de ne pas te donner mon corps avant d’être sûre que je ne serai pas une que tu ajoutes à ta liste…

Désolée d’être sur mes gardes et de me poser autant de questions.

De me demander si j’en fais trop ou pas assez.

De ne pas te dire: « je t’aime » comme une phrase banale, mais bien comme une parole réfléchie qui demande la conviction que tu le penses aussi.

Désolée d’être aussi indépendante par peur de trop m’attacher.

De te regarde avec méfiance, car mon cœur ne peut plus prendre de douleur et ne s’ouvre plus aussi facilement qu’avant.

Pardonne-moi de ne plus être la fille aussi naïve en amour qu’avant.

 

Je vais regarder tes actions et non tes paroles, alors s’il te plait, promets-moi d’être honnête.

Je veux des paroles qui représentent la réalité alors ne me mens pas, je t’en prie.

Je ne suis pas exigeante, je te le promets, je veux que tu ailles ta vie et ta liberté, mais ne me poignarde pas dans le dos en pensant que jamais je ne vais le savoir.

Je veux qu’on se complète, qu’on soit amis, que tu sois aussi protecteur que mon frère, aussi fort que ma mère et que tu sois toi aussi.

Sois prudent avec mon cœur, il a été assez blessé et je ne suis pas juste la belle et gentille fille, mais aussi la petite fille de ma mère et de mon père.

 

Je veux ta douceur, ton côté aventurier.

Je veux que tu me fasses rire et surtout que tu me respectes.

Je veux être ton armure dans l’adversité, et cultiver nos projets ensemble.

J’ai besoin de nos petits moments à nous dans le silence de nos pensées, mais que tu sois aussi épanoui sans moi. Qu’on puisse se faire confiance d’une façon saine.

J’ai besoin aussi de mes moments toute seule dans ma tête alors, non, je ne te donnerai pas tout de mon temps, car je me suis habituée a ma solitude.

On pourrait être seule à deux et aimer la vie dans toutes ses sphères.

 

Mon cœur est fermé, mais je te garantie, qu’avec le temps, je vais le rouvrir à nouveau, sois patient.

Alors s’il te plait, pardonne-moi et accorde-moi le temps qu’il faut pour jardiner l’amour que je te porte.

À bientôt.

 

Révisé par Amélie Carrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre