Menu

Maman, prends soin de toi !

Source: Unsplash 

Maman, d’abord, laisse-moi te dire à quel point je t’aime. Je ne l’ai pas souvent verbalisé, je sais, mais depuis que tu as visité les soins intensifs, depuis que je t’ai vue vêtue de ce masque à oxygène et que j’ai entendu ton souffle en difficulté, j’ai immensément besoin que tu le saches. Parce que ces deux mots, en guise d’amour, n’ont jamais facilement fait partie de mon discours. Pourtant, je t’aime au point de ne jamais vouloir te perdre.

Maman, tu te souviens, quand j’étais enfant? Nous allions magasiner et manger au restaurant. Tu m’amenais partout où tu allais et, à chaque fois, tu me gâtais. Je n’étais certainement pas assez reconnaissante pour tout ce que tu m’offrais mais je t’aimais. Une fois, je devais avoir huit ans, tu m’as amenée voir le médecin avec toi. J’étais loin de me douter qu’il allait te garder aussi longtemps. Même toi tu ne le savais pas. Nous avons été séparées pendant de longues semaines. J’en ai certainement gardé quelques séquelles. Mon cœur d’enfant devait attendre que tu reviennes pendant que ma tête ne comprenait pas pourquoi tu n’étais pas à la maison avec papa et moi. Les visites à l’hôpital ne suffisaient pas à combler la relation significative que nous avions. Heureusement, ton grand cœur a survécu et tu es revenue.

Maman, les jours passent, les années aussi, et j’ai compris que nous ne décidons pas de la fin du trajet. Quand je vois tes capacités physiques dégringoler au même rythme que ta santé, je nous imagine déjà trop loin. Je ne voudrais pas perdre la femme la plus importante pour moi, pas maintenant. J’aimerais que tu prennes soin de toi autant que tu l’as fait pour moi. Je sais que j’ai toujours été aux premières loges et que ton bonheur, encore aujourd’hui, découle du mien. Tu m’as offert tout ce dont j’avais besoin pour m’épanouir et devenir l’adulte que je suis. Il est grand temps de penser à toi car, au bout du compte, ce n’est pas le bonheur des autres qui nous maintient en vie. Tu mérites de t’accorder tout l’amour que tu offres aux gens qui t’entourent, et je souhaite, de tout cœur, que ta santé devienne une priorité. Je souhaite aussi qu’on traverse les prochaines années, ensemble, à dos de complicité et de grandes joies. Nous partagerons ces moments avec tes petits-enfants qui, eux aussi, tiennent beaucoup à toi.

Maman, je t’aime et prends soin de toi !

 

Par Sabrina Lachance

Révisé par Amélie Carrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre