Menu

Relations amicales dysfonctionnelles

 

Crédits: Pixabay

On parle souvent de ces relations amoureuses insatisfaisantes qu’on finit par laisser car on se dit : je mérite mieux. Eh bien, j’ai fait la même chose, mais avec un ami. Je me suis rendu compte que notre relation était inégale, qu’elle ne me satisfaisait plus, et ce, depuis longtemps. Une relation dysfonctionnelle. Pour plusieurs raisons. Je vous présente les signes précurseurs, pour moi, d’une relation amicale dysfonctionnelle.

  1. Quand c’est toujours toi qui fais le premier pas et que l’autre ne répond pas « oui ».

Il y a de ces amis pour qui, on le sait, si on ne leur propose pas de faire quelque chose, ils ne le feront pas d’eux-mêmes. Mais on les aime tout de même, car chaque fois qu’on propose quelque chose, ils sont partants! Et s’ils ne sont pas disponibles cette journée, ils en proposent une autre. Mais lui, il n’était jamais disponible et jamais il ne proposait une date d’échange… « Je ne peux pas, mais es-tu disponible la semaine prochaine? » ne semblait pas être une phrase de son vocabulaire.

  1. Quand l’autre semble désintéressé.

Quand il voit ton message… mais répond trois heures plus tard à ta question. Quand sa réponse c’est : « Pt dispo. » Sans prendre la peine d’élaborer davantage. Sous-entendant clairement que s’il a d’autres plans, il va prioriser ses autres plans plutôt que de te voir… Je ne lui demandais pas de sauter de joie chaque fois que je lui écrivais pour le voir, mais un peu d’enthousiasme serait apprécié.

  1. Quand la durée de vie de votre amitié est une justification récurrente au « pourquoi l’autre est toujours ton ami ».

On me demandait souvent pourquoi je m’obstinais à vouloir continuer de le voir. « Ça fait dix ans qu’on est amis » était ma réponse. Un peu comme les vieux couples qui n’osent pas se séparer parce qu’ils sont ensemble depuis longtemps…

  1. Quand, décidément, l’autre te traite sur le même plan que tout le reste de ses amis Facebook

Quand tu apprends par Facebook que ton meilleur ami se marie, attend un enfant, a reçu son diplôme… Quand il ne prend pas la peine de te le dire à toi, personnellement, parce que tu vaux autant que tous ses autres amis Facebook… Encore une fois, il n’était pas obligé de m’organiser une charade pour me le dire, mais au moins me le dire.

  1. Quand tu te rends compte que l’autre a une vision complètement erronée à ton sujet.

Tu le connais par cœur : ça fait 10 ans que vous êtes amis. Et tu te rends compte qu’il ne te connaît pas du tout. Il te prête des intentions, t’inclut dans les généralités. Savait-il vraiment à qui il parlait pour m’accuser d’autant de stéréotypes?

  1. Quand c’est l’autre qui parle et toi qui écoutes.

Il y en a toujours un qui parle plus que l’autre. Mais quand c’est toujours le cas. Quand tu ne peux même pas te confier. Quand, même quand tu essaies de te confier, il écoute d’une oreille distraite, mais tu te dis : c’est normal, je suis la personne qui écoute d’habitude…

*Et raison boni : Quand sa réponse au fait que tu trouves qu’il ne fait pas beaucoup d’effort pour que vous vous voyiez/parliez est : « Je ne suis pas responsable du temps que j’investis dans notre relation. »

Rien de plus à ajouter sur ce point.

En fait, une relation amicale toxique, c’est surtout quand les deux personnes n’ont pas les mêmes attentes, n’ont pas la même définition de leur relation. Je crois qu’il est surtout important d’être dans une relation où les deux personnes ont la même définition du mot « amitié ». J’ai des amis que je vois une fois par an. D’autres à qui je ne fais qu’écrire. Mais pour tous, cette relation fonctionne comme ça, elle nous convient à tous.

Par Marie-Andrée Labonté-Dupuis

Révisé par Gabrielle Gardner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre