Menu

Trois mots simples, mais compliqués


Source : Pixabay

Je t’aime…

Trois mots minuscules (bon… peut-être pas si petits que ça) qui pourtant signifient énormément.

Trois mots pour lesquels l’ouverture n’est pas toujours au rendez-vous, du moins je trouve. Je m’explique…

Comme si nous réservions ceux-ci exclusivement à un.e partenaire ou aux membres de notre famille.

Et pourtant…

À mon sens, « l’amour » n’a pas pour exclusives étiquettes les mots « relation amoureuse » et « famille ». L’attachement amical et la réciprocité amicale, ça existe aussi!

Si je parle de tout cela aujourd’hui, c’est que trop souvent, j’ai constaté que les gens n’osent pas toujours dire « je t’aime » à leur amis.es. Un « j’t’aime » ou bien un « j’t’apprécie », certes oui, mais un « je t’aime » franc, net, pas tant.

Et on dirait que ça vient encore plus paraître lorsque nous faisons face à une amitié gars-fille. Comme s’il fallait absolument devoir nous expliquer avant, devoir nous rassurer que nous le disions de manière purement amicale même si au fond, nous savons que cette amitié restera qu’une pure et simple amitié gars-fille.

C’est à partir de là que je trouve que nous perdons la magie, la spontanéité et la douceur que cela pourrait apporter et procurer.

En écrivant ce texte, je pense encore à la discussion que j’ai eue avec un ami à ce sujet, il y a plusieurs mois de ça.

À force d’en parler, je le voyais bien dans son raisonnement qu’il avait de la difficulté à concevoir qu’un.e ami.e puisse lui dire « je t’aime ». Je ne pouvais pas lui en vouloir, puisque je crois qu’il n’avait tout simplement jamais eu la chance de constater tout le pouvoir bénéfique que ces mots peuvent transmettre, et ce, même dans une relation amicale.

Dire « je t’aime », que ce soit à ton/ta partenaire, à un.e ami.e ou à un membre de ta famille démontre l’importance et la place de choix que tu réserves dans ta vie à ces individus.

Dans des moments plus difficiles, plus sombres, nombreux sont les gens pouvant douter de la réelle valeur qu’ils ont aux yeux de leurs proches. Arrêtons de tenir pour acquis que tous nos proches savent que nous tenons à eux, car ce n’est pas nécessairement le cas. Quand tout est noir près de nous, cela peut procurer un bien fou de savoir que notre entourage tient à nous.

Alors, raison de plus pour utiliser comme bon nous semble le fameux « je t’aime », car nous ne savons jamais quel impact ces mots auront dans la vie de la personne qui les recevra.

Osons dire les vraies choses, osons dire ce que l’on ressent réellement, car même si ça fait cliché comme énoncé, on ne sait jamais ce que demain nous réservera.

Par Marie Hélène Bou Nader

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre