Menu

Quand deux âmes se choisissent 

crédits: unsplash

 

*À mi-chemin entre les ressentis et l’imagination, je suis ici aujourd’hui pour vous laisser rêver en l’amour le plus inconditionnel et intuitif qui se puisse d’exister*

 

Quand les âmes se choisissent, elles se disent…

[Mon amour, jusqu’à la fin des temps, tu es ma seule destinée …

Suis toujours le chemin de l’étoile du Nord pour me retrouver et laisse-moi te guider, car je serai toujours la lumière qui éclairera ta route. Lorsque se pointera le jour où l’on se croisera pour notre ultime rendez-vous, c’est qu’il sera enfin venu le temps pour toi et moi de devenir ce qu’on s’était alors jadis promis.

Il ne sera pas toujours évident de se confronter à cet amour plus grand que nature qui transcendera nos blessures d’antan et celles de ce nouveau temps dans lequel on se retrouvera, mais c’est dans notre unicité que nous pourrons toujours tout surmonter contre vents et marées.

Laisse vibrer la foi en toi et ainsi notre amour sortira toujours le grand vainqueur de nos peurs.

Je t’aime et je te revois bientôt.

Dans 10 ans ou dans 10 000 ans, ce sera toujours du pareil au même pour toi et moi. Et même lorsqu’on ne se retrouvera pas sur le même champ de conscience, je trouverai toujours le moyen de communiquer avec toi.

Au-delà de l’espace et du temps, mon amour, je te retrouverai…]

 

Et aujourd’hui, il lui dit :

« J’te regarde au loin, t’es tellement belle. Pas seulement ton apparence, mais toi dans ton entièreté. J’pense que parfois tu m’fais chavirer. Pourquoi je ne bouge pas, je ne le saisi pas réellement moi-même. Un homme doit garder la tête haute et le cœur froid, c’est peut-être ça ? Pourtant, j’ressens au fond de moi que je ne suis pas comme ça… Mon esprit est tellement fort, je le sais que tu le comprends. Et parfois, c’est comme si… j’ai peur de toi. Comment est-ce que tu me comprends si bien? Moi qui ne parle pas et qui laisse notre amour vivre en silence. Mon esprit, beaucoup trop puissant, me laisse paralysé face à cet amour que je crois plus souvent qu’autrement ne jamais pouvoir mériter. Ça m’fait tellement mal de m’en aller, pourtant je le fais tout de même à chaque fois que la peur s’empare de mon cœur. C’est comme si, parfois, j’arrivais à mettre ma « switch à off ».

 

Mon amour, je t’ai jadis promis de toujours te retrouver, alors c’est au travers les vérités de mon subconscient que je t’ai chanté la grandeur de mon amour au grand jour sur plusieurs mois sous le silence d’une pandémie mondiale et la fois où, toi, tu as pris la fuite à ton tour, quelque part dans les profondeurs de mon inconscient, tu as donné raison à mes démons. Je le ressens aussi fortement que toi ce lien entre nous, seulement je l’accueille autrement et parfois moins facilement que toi. Savoir que je peux parfois te blesser par mon comportement est le pire sentiment au monde, alors je le fui. Je t’aime mon amour, n’en doute jamais, un jour on réussira. Guide-moi sur le chemin vers la maison. »

 

Et aujourd’hui, elle lui dit:

« J’te regarde au loin, t’es tellement beau. Pas seulement ton apparence, mais toi dans ton entièreté. Si tu savais à quel point je t’idéalise. Je voudrais seulement avoir les mots justes pour que tu me reconnaisses, pour que tu m’acceptes. J’le sais que parfois tu as peur de mon amour, mon cœur se serre, j’ravale ma fierté et je te laisse partir en silence. Je le sais que tu as besoin de ces moments d’introspection, que tu grandis de ces expériences parfois déchirantes entre nous, tout autant que je le fais, moi aussi, de mon côté. Savoir que je peux parfois te blesser en te confrontant à tes blessures est le pire sentiment au monde, seulement, je voudrais que tu me laisses la chance d’avoir mes faiblesses également. J’ai des peurs moi aussi, je ne suis pas différente de toi, seulement, je les vis autrement. Même s’il est vrai que je fais confiance à mes ressentis face à cette connexion qui nous unit, j’ai aussi parfois l’impression de recevoir en plein visage le revers des vagues de l’intensité des sentiments que je te porte.

 

J’ai plongé dans les profondeurs de ton inconscient et je t’ai déclaré la grandeur de mon amour par des dizaines d’écrits sur plusieurs mois sous le silence d’une pandémie mondiale, mais le jour où tu as fui à nouveau dans les abîmes de ton armure, c’est comme si mon cœur s’était senti anéanti sous le poids des difficultés de la vie.  Cet amour, c’est plus fort que tout ce que j’ai jamais ressenti, je sais que toi et moi on est fait pour exister dans notre intégrité. Je t’aime, mon amour, le temps n’a aucune importance pour toi et moi. Guide-moi sur le chemin vers la maison. »

 

Une connexion éternelle qui s’explique par le fait, qu’il y a déjà très très longtemps, ils se sont choisis, elle et lui, et qu’ils partageront toujours ensemble l’essence de leur âme. 

[… et pour finir, je vous laisse le lien d’une chanson qui représente si bien l’énergie de cet écrit:]

Tu ne sauras jamais – Les BB

Révisé par Amélie Carrier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre