Menu

Vis l’moment présent

Crédits: Photo Marianne Houde

On nous demande de conjuguer les verbes avant d’bien savoir comment dérouler un condom.

Conditionnel, impératif, subjonctif… tu sais lequel est toujours le plus facile à conjuguer? Le présent.

Pis c’est d’même qu’on devrait vivre, chaque jour. Toute serait plus simple.

Si t’as du mal à accorder tes verbes, accorde-toi c’te chance-là d’avoir 10/10 avec ton présent.

Vis l’moment présent.

Parce que t’as toujours rêvé d’voir c’tait comment d’être dans la peau d’ton chien. Au menu aujourd’hui : Branler d’la queue, se préoccuper de rien.

Vis l’moment présent.

Parce que t’as du mal à te projeter d’ton divan pour aller t’chercher un sac de chips. Pas besoin d’te dire que ça t’sert à rien d’te projeter dans des jours encore très inconnus.

Vis l’moment présent.

Parce que le mot l’dit. C’t’un cadeau d’pouvoir le vivre, c’te fameux moment-là.

Vis l’moment présent.

Parce que les secondes t’avancent rien d’autre que du temps… pis tu peux pas le leur remettre. Juste en faire bon usage, tout d’suite.

Vis l’moment présent.

Parce qu’autrement, c’t’angoissant. Tu nourris ton cerveau de « c’qui s’en vient » au lieu d’lui faire bouffer du « c’qui est là ».

Vis l’moment présent.

Parce qu’il faut d’abord être dedans pour avoir hâte à demain.

Il est important et il trouve que tu l’es, aussi, tout autant.

Si y’a ben quelqu’un qui meurt d’envie qu’on se serve de lui, c’est l’moment présent.

Rentre dedans, fais-toi du bien.

Révisé par Gabrielle Gardner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre